À propos

Passionnée de cuisine et de tout ce qui s’y rattache depuis toujours malgré un milieu de vie dans lequel elle était loin d’être omniprésente, mon parcours s’en est éloigné de beaucoup pour finalement mieux y revenir. Bachelière en journalisme, c’est le métier de réviseure linguistique et de correctrice que j’exerce au quotidien. J’avais mis un trait sur la production de contenu et rangé ma plume, croyant honnêtement ne pas revenir à mes premiers amours. Maman d’une petite fille de bientôt deux ans et travaillant de la maison depuis des années, j’ai le luxe d’avoir du temps pour cuisiner, lire et apprendre sur le sujet. La pandémie de COVID-19 n’a heureusement pas touché notre quotidien autant que d’autres, mais c’est ce qui a été le coup d’envoi de tout ça, ce qui m’a poussée à me lancer dans le vide et à m’investir pleinement dans ce projet.

Tout simplement bouffe, c’est donc né d’une idée, d’une passion.

Tout simplement bouffe, c’était un projet qui me trottait dans la tête depuis un bon moment déjà. Au Québec, on est choyés, je trouve. On a une tonne de bons chefs, de restaurateurs, de cuisiniers, de nutritionnistes, de passionnés (et Alouette!) qui nous fournissent en recettes. Des gens qui s’efforcent de nous comprendre en tant que société, à l’affût des tendances, qui évoluent et qui nous font aussi évoluer. Si on le voulait, on pourrait probablement nager dans cette abondance, dans cette mer de recettes. Dans ce tourbillon d’informations, c’est facile d’oublier qu’à la base, on mange parce que c’est nécessaire à notre survie.

Le but de Tout simplement bouffe, donc, c’est quoi? C’est d’abord et avant tout de normaliser le fait que, bien qu’on doit se nourrir, on ne naît pas tous cuisiniers, et que c’est bien correct. On a même le droit de ne pas aimer ça, cuisiner! Il faut arrêter de tenir pour acquis que c’est une activité plaisante pour tous. Pour beaucoup, il s’agit même d’une corvée énorme. Mais comme c’est relativement essentiel à un moment ou à un autre… aussi bien rendre le tout plus simple! Surtout en temps de pandémie et de confinement, situation qui nous touche tous et qui influence beaucoup nos habitudes et notre quotidien.

L’idée ici est surtout de vulgariser le plus possible différents thèmes et sujets, en gardant en tête que beaucoup sont des cuisiniers occasionnels. Mais ultimement, le but de tout ça… c’est de faciliter la vie de tout un chacun. C’est de créer un endroit où se côtoient bases et références, menus de la semaine en fonction des spéciaux et des saisons ainsi que des trucs pour économiser temps, argent et énergie tout en étant le plus respectueux de l’environnement possible. Au fond, un peu de tout pour simplifier le quotidien de tous, et tout ça, au même endroit!

C’est, je crois, toute la pertinence de Tout simplement bouffe. Ce n’est pas un site parmi tant d’autres. Oui, il y en a déjà une tonne… mais aucun qui ne contenait un peu de tout ça! Et comme chacun prêche pour sa paroisse et son produit, on se retrouve souvent encore plus perdu dans cet océan d’informations qu’est internet, à naviguer un peu à tâtons.

Tout simplement bouffe se veut donc ce petit port, cet endroit où accoster quand on dérive. Parce que c’est justement correct, d’être perdu. C’est aussi très correct de ne pas être passionné de cuisine ou de ne pas savoir par où commencer. Et surtout, c’est tellement, mais tellement correct de ne pas vouloir se casser la tête. Alors, pour vous, voici donc la bouffe, tout simplement.

Myriam